Maître Wang Zi Li

 Le maître Wang Zi Li est né en Chine à Wuhan. A l’âge de sept ans, il entre au  monastère Shaolin, où l’on enseigne les préceptes du bouddhisme et les arts martiaux.  Il s’impose pour sa bonne conduite, sa maîtrise des doubles sabres, du bâton  mi–long et du combat à mains nues. Il est sélectionné pour participer aux  compétitions et spectacles dans le monde entier. Il sortira 15 ans plus tard pour intégrer des écoles du Sud-Est Asiatique. Il réside actuellement à Jakarta.  Maître Wang Zi Li enseigne à proximité des forêts et dans des lieux favorisant l’échange ou le recueillement.

 

Nous l'invitons chaque année pour un stage d'été associant le Qi Gong, le Kung Fu, le Taï Ji Quan, le Ba Ji, le bâton long, la calligraphie... dans un environnement naturel au coeur de la Haute Vallée de l'Aude.

Les participants bénéficient d’un environnement propice à l’épanouissement physique, émotionnel et mental au cours d'une semaine intensive et inoubliable.

 

 

Brève histoire de Shaolin :

Le terme Shaolin est formé de shào, « jeune », qui se réfère à shàoshi, nom de l'une des montagnes du massif du mont Song, et de lín, « bois, forêt ». Avec , « temple », la traduction de Shaolin serait donc : « temple du bois-du-mont-Shaoshi ».

Certains auteurs francophones traduisent parfois Shaolin, de manière littérale, par « jeune forêt ».

Le monastère Shaolin (shàolín sì) est un temple bouddhiste Chan situé sur le mont Song dans la province du Henan (Chine). Fondé au Ve siècle, le monastère est depuis longtemps célèbre pour son association avec les arts martiaux chinois, et particulièrement avec le kung-fu Shaolin. Pour le monde occidental, il est peut-être le monastère bouddhiste le plus connu.